PATTON

Patton



(1885-1945)

L'un des plus brillants généraux américains de la Seconde Guerre mondiale George Smith Patton, est né en Californie en 1885. II est issu d'une riche famille d'origine virginienne et petit-fils d'un généra confédéré. II sort de West Point dans la cavalerie, en 1909. Doté de solides qualités physiques, il devient un très bon athlète du pentathlon militaire. Il participe, en 1912, à Stockholm, aux Jeux olympiques. Spécialiste d'escrime, il fait également deux séjours à l'École de cavalerie de Saumur, avant la Grande Guerre.

Maître d'armes à Fort Riley, puis à Fort Bliss, il sert dans cette dernière affectation sous les ordres du général John J. Pershing, dont il esi l'aide de camp en 1916, lors de l'expédition punitive américaine au Mexique, contre les bandes de Pancho Villa. Près du lac Istascate il conduit contre un groupe de Mexicains avec une patrouille de deux automobile Dodge, la première opération motorisée de l'armée américaine.

En 1917, quand Pershing reçoit le commandement de l'American Expeditionary Force en Europe, Patton - qui avait songé, dès 1914, s'engager dans l'armée française - l'accompagne. Arrivé à Paris, le 13 juin 1917, Patton installe le quartier général de l'A.E.F., rue de Constantine, puis rue de Varenne. En septembre, le quartier général opérationnel est installé à Chaumont, en Haute-Marne. C'est non loin de là, à Langres, que Patton installe le centre de formation des chars, puis la 304e brigade de chars qu'il commande lors de l'offensive de Saint-Mihiel, en septembre 1918. II est blessé en Argonne le 26 septembre et termine la guerre avec le grade de colonel... mais la paix le ramène à celui de commandant.

Brigadier général en juillet 1940, il est général de division en avril 1941 et débarque au Maroc le 8 novembre 1942. Après s'être illustré lors de la campagne de Tunisie, il reçoit le commandement de la VIIème armée, qui débarque en Sicile en juillet 1943. Disgracié quelque temps pour avoir giflé un soldat, il reçoit cependant le commandement de la Ille armée, appelée à être engagée en Normandie à partir d'août 1944. II a été, auparavant, à l'origine de la percée d'Avranches, avec le Vllle corps d'armée américain. La Ille armée foncera jusqu'à la Moselle et s'attaquera à la ligne Siegfried avant de se porter au secours de Bastogne, menacée par la contre-offensive allemande dans les Ardennes. II progressera vers l'est pour s'arrêter finalement, sur ordre, à proximité de Prague.

Gouverneur militaire de la Bavière, il sera relevé de ses fonctions pour propos intempestifs en octobre 1945 et mourra, à la suite d'un accident d'automobile, en décembre de la même année.