FRENCH

French




(1852-1925)

Le feld-marechal sir John French (comte d'Ypres) (1852-1925) servit dans la marine avant d'etre incorporé au 19e de Hussards en 1874. Il reçut le baptême du feu lors de l'expédition de Gordon en 1884, et en 1888 il prit la tête de son régiment.
Sa carriere fut brusquement interrompue àla suite d'un scandale provoqué par sa vie amoureuse trop tapageuse, mais en 1897 il reçut le commandement d'une brigade de cavalerie. Durant la guerre des Boers, les victoires d'Elandslaagte et Klip Drift contribuèrent àsa renommée.

En 1912, bien que n'ayant pas été à l'école de l'Etat-Major, il fut nommé chef de l'etat-major impérial. Durant toute cette periode il participa activement aux debats tactiques, arguant que la cavalerie devait être entrainée et équipée pour les actions de choc.
Promu feld-marechal en 1913 il renonça à son titre de chef de l'état-major impérial apres l'incident Curragh en mars 1914, mais fut placé a la tete de la BEF (British Expeditionary Force) en aout. L'echec du plan français et la position exposée de la BEF rendirent sa tache malaisée, et tant sa personnalité que ses relations difficiles avec Kitchener ne facilitèrent pas les choses.
En 1915, ses offensives furent des echecs. Il fut remplacé par Haig en decembre et servit comme commandant en chef de l'armée métropolitaine, puis comme lord-lieutenant d'Irlande. French ne parvint pas a s'adapter aux exigences du haut-commandement, ni a maitriser celles de la guerre moderne. Mais il resta pour beaucoup le meilleur chef de la cavalerie que I'Angleterre eut connu depuis Cromwell.