Douglas HAIG

Maréchal Sir Douglas Haig



(1861-1928)

Il alla à Brasenose Collège, Oxford, avant d'être affecté au 7e Hussards à sa sortie de Sandhurst. Il ne réussit pas à entrer à l'Ecole d'état major mais des appuis importants lui assurèrent un poste.
Après avoir servi dans la campagne Omdurman, il fut nommé major de brigade auprès de French qu'il suivit en Afrique du Sud en 1899. Il termina la guerre au commandement du 17e Lanciers et, en 1903, fut envoyé aux Indes comme inspecteur général de la cavalerie.

Lorsqu'il revint, il fut nommé Directeur de l'entraînement militaire et devint un conseiller influent de Haldane, le ministre de la Guerre réformateur.
En août 1914, il alla en France à la tête du ler Corps, puis de la Première Armée: Mécontent des résultats de French, il envoya des documents sur Loos à sa femme, dame de compagnie de la reine. Il remplaça French en décembre 1915 et commanda l'armée en France pour le reste de la guerre.

Ses détracteurs le dépeignent comme un homme froid, sans imagination, égoïste, qui se souciait peu des souffrances de ses soldats. John Terraine suggère cependant qu'il avait raison de chercher à battre l'armée allemande par une guerre d'usure. Après la guerre, il se dévoua à la British Légion.