LA CLASSE IOWA

Les 4 cuirassés de la classe Iowa faisaient penser à des reliques. Ils ne correspondaient à aucun critère des militaires américains. Pourtant en 1980, la flotte américaine avait un besoin sérieux d'augmenter son tonnage pour contrer la mise en service des nouvelles unités soviétiques. Le Congrès U.S vota et décida que les Iowa devraient reprendre du service. Le débat fût passionné et parfois violent, et l'on choisit le premier bâtiment à rénover.
Le New Jersey fut réintégré dans la flotte opérationnelle après une modernisation complète. Fin mars 1983 il partit avec la flotte du Pacifique pour sa première mission de sa nouvelle vie.

L'imposant et respectueux New Jersey

Avant même la fin de cette année 1983, il servait au sein de la force navale qui participa à l'invasion du Nicaragua. Puis il fit route vers le Liban où ses batteries de 406 mm devaient pilonner les batteries syriennes de DCA qui prenaient pour cible les avions U.S.

Les 4 navires seront peu à peu modernisés, réarmés pour se joindre aux forces navales américaines opérationnelles. Ils pourront être employés comme bateaux de soutien, car avec des leurs batteries de 406 mm, ils constituent un appui - feu considérable et non négligeable. De plus, l'épaisseur de leur blindage leur permet d'encaisser plus facilement les tirs éventuels de missiles air-mer ou des torpilles derniers cris.

La classe Iowa au complet


Le programme de modernisation prévoit l'amélioration de tout l'appareillage électronique mais surtout il faut changer les propulseurs car les croiseurs Iowa n'utilisent pas le même carburant que tous les autres navires de l'US NAVY. De plus, le central des opérations devrait lui aussi, être modernisé pour intégrer les nouveaux systèmes de conduites des opérations et de conduite de tirs. La poupe sera modifiée pour pouvoir accueillir trois hélicoptères. Puis par la suite, une deuxième série de travaux devraient voir le jour dans les années 90. Les derniers systèmes d'écoutes, de transmissions et de d'observation.

La puissance de feu de ces bâtiments provient de leurs canons de 406 mm, ces derniers peuvent tirer des obus de 862 kilos ou de 1265 kilos à environ 38 kilomètres. L'US NAVY disposent aussi de nouveaux systèmes de missiles que ces croiseurs devront intégrer, c'est pour cela que les tourelles de 127 mm seront et sont remplacées pour les accueillir.

CARACTERISTIQUES

DEPLACEMENT

BB 61 et BB63 : 57450 tonnes en pleine charge

BB 62 : 59000 tonnes en pleine charge

BB 64 : 57216 tonnes en pleine charge

DIMENSIONS

Longueur 270 mètres, largeur 33 mètres pour un tirant d'eau de 11,60 mètres.

EQUIPAGE

Environ 1570 officiers et matelots pour les BB 61 et 62. Et environ 2350 pour les BB 63 et 64.

HELICOPTERES

2 à 4 hélicoptères Seasprite.

ARMEMENT

8 rampes quadruples de Tomahawk en silos (32 missiles de croisières), 4 rampes de missiles Harpoon (16 missiles), 3 tourelles triples de 406 mm, 4 tourelles de 127 mm (vont peu à peu disparaître) et plusieurs systèmes de tir antimissiles Phalanx de 20 mm.

APPAREILS

Radar de surveillance aérienne SPS-49, radar de navigation LN66, radar de veille surface SPS-10F, systèmes de conduite de tir Mk 39, Mk 37, Mk 40 et Mk 51. Système NAVSAT, Système SATCOMM. Système de lance-leurres.