Le M-24 CHAFFEE

En 1942, les premiers rapports des unités blindées de la 2e armée britannique en opération dans le désert occidental, démontrent que leurs chars Stuart M 3 et M 3 A1 sont sous-armés, et que leurs blindages sont tout à fait insuffisants face aux véhicules de combat allemands.

Le canon de 37 mm du M 3 est de plus en plus inefficace dans certains combats entre blindés. Même son successeur, le M 5, qui bénéficie d'un blindage plus conséquent et d'une motorisation plus puissante, ne change rien à l'affaire. Un premier projet, visant à utiliser le char T 7 comme base de développement de ce nouveau blindé est donc commandé par l'US Army. L'engin est un support idéal pour l'installation d'un canon de 57 mm, alors demandé par les Britanniques. Avec le canon de 75 mm, le T 7, dont le blindage augmente aussi, se retrouve alourdi, passant ainsi dans la classe des chars moyens. Le projet est donc abandonné. L'Ordnance Corps se tourne alors en 1943 vers Cadillac, constructeur du M 5 et du M 5 A1. Les ingénieurs qui étudient les rapports sur le Stuart au combat, repensent totalement le design et le système de roulement du véhicule en s'inspirant du T 7. Ils décident d'y adapter la boîte de transmission Hydramatic et les deux V8 Cadillac jumelés du M 5 A1.

Sous la dénomination T 24, deux prototypes sont réalisés, et présentés en octobre 1943. Incroyablement maniable et mobile, il est mécaniquement très fiable et souple en tout terrain. Ceci est dû au système de suspensions à barres de torsions hérité du chasseur de char M18 Hellcat.

L'engin présente également, sous une silhouette des plus basses, une meilleure inclinaison de blindage et des angles à la fois fluides et cassants, ce qui le rend moins vulnérable. La tourelle, spacieuse, intègre parfaitement le canon allégé M 6 de-75 mm, dérivé du modèle utilisé sur les versions G et H du bombardier B-25 Mitchell. Le char reçoit aussi deux mitrailleuses de 7,62 mm, l'une en tourelle, près du canon, la seconde au niveau du glacis. Une mitrailleuse de 12,7 mm, peut être aussi disposée sur la tourelle, pour être utilisée comme arme antiaérienne ou contre l'infanterie. Rencontrant un franc succès auprès des tankistes chargés des essais, et des membres de l'Ordnance Department, le T 24 est immédiatement commandé à 1 000 exemplaires, avant d'être standardisé en 1944, sous la dénomination M 24 Light Tank. Entre temps, le T 24 donnera lieu à une autre version, le T 24 E1, qui aura la même apparence, mais qui utilisera le groupe moteur du M 18 Hellcat. Celui-ci restera à l'état de prototype.

Cadillac et Massey Harris qui assemblent le Stuart M 5 A1 sont naturellement chargés de la construction du M 24, dont le premier exemplaire sort d'usine en avril 1944. Construit à plus de 4 000 exemplaires, le M 24 connaît tardivement le baptême du feu. II n'arrive qu'à la fin de l'année 1944 en Italie puis en Allemagne, où il prend une part active à la « course » des Alliés vers le Rhin et Berlin. En fait, malgré quelques coups d'éclats, l'engin passe inaperçu dans le dernier conflit mondial.
En revanche, il trouve rapidement sa place au sein de nombreuses armées du globe dès 1946. II participe ainsi à la guerre de Corée, où il s'illustre en juillet 1950, en combattant les T 34 chinois qui déferlent sur le sud du pays. Ces M 24 retournent au Japon où ils sont cédés à la Self Defence Force (Force d'autodéfense), devenant ainsi les premiers blindés de la nouvelle armée japonaise. Également utilisé par l'armée française en Indochine et en Algérie, le M 24 équipe nombre d'unités blindées européennes. On le retrouve aussi en dotation dans l'armée canadienne, australienne, sud vietnamienne, iranienne, irakienne, éthiopienne, thaïlandaise, laotienne et même en Chine populaire. Certains exemplaires étaient encore en service au début des années 1980, dans certains de ces pays.

CARACTERISTIQUES

EQUIPAGE

4-5 hommes

POIDS

18.4 tonnes

MOTEUR & PUISSANCE

Moteur Cadillac 44T 24 essence de 100 CV refroidis par eau

DIMENSIONS

Longueur 5.49 m.
Largeur : 2.95 m
Hauteur : 2.77 m

PERFORMANCES

Vitesse de route 54 km/h
Autonomie 160 km

ARMEMENTS

Canon principal de 75 mm
2 Mitrailleuses de 7.62 et une de 12.7 mm