LE PISTOLET MITRAILLEUR THOMPSON M-1928

Qui n'a pas vu de film ou de série où le pistolet mitrailleur Thompson était en action. Son histoire remonte à la fin de la 1ère guerre mondiale. En effet, les troupes américaines doivent "nettoyer" les tranchées et pour cela, une arme à répétition avec un chargeur plus important serait la bienvenue.

M 1928 avec chargeur circulaire (50 cartouches)

Le général Thompson lance le projet d'une arme automatique qui utilise une cartouche semblable à celle des pistolets de calibre 11,43mm. La toute première version est alimentée par bande. Mais peu à peu les ingénieurs transforment cette première mouture en arme personnelle et obtiennent une arme avec un chargeur rectangulaire.

Soldat néo-zélandais pendant la bataille de Monte Cassino.----------------- Modèle M 1928 avec chargeur circulaire

La première guerre mondiale terminée, le Thompson connaît une série de versions, l'armée américaine commande quelques exemplaires destinés à l'US ARMY et à l'US NAVY.

Mais l'heure de gloire va arriver avec la prohibition et la guerre des gangs aux Etats-Unis. L'industrie du cinéma va accroître et asseoir cette notoriété.

Peu à peu la police achète des Thompson et il gagne de plus en plus d'adeptes. Mais l'armée ne commande toujours pas assez de ce matériel pour que son usage devienne incontestable. Cependant, à partir de 1928, les forces armées américaines commencèrent à acquérir de nombreux exemplaires.

Le Thompson P 1928 est assez complexe notamment en raison de son mécanisme de retour des pièces mobiles. L'entretien de cette arme est un travail de longue haleine. De plus, il y a trop de différence entre les divers modèles ce qui ne le rends pas populaire dans l'US ARMY et surtout pas auprès des armuriers et logisticiens. En fait, il faudra attendre 1940 pour voir les commandes de l'armée atteindre des quantités intéressantes pour les industriels américains.

En 1940, plusieurs pays européens demandent l'autorisation d'acheter cette arme, en face les Allemands utilisent en très grand nombre des fusils et pistolets-mitrailleurs. Seul le M 1928 est disponible à la vente et les Américains produisent des quantités de plus en plus conséquentes pour la France, la Grande-Bretagne et la Yougoslavie. Le problème est que cette arme n'est pas facile à fabriquer en très grande série, toujours ce problème de complexité des mécanismes. Il y a donc des délais d'attente assez longs entre les commandes et les livraisons effectives. Sans oublier les difficultés que rencontrent les convois américains pour approvisionner l'Europe. Ces armes ne seront pas livrées en France et à d'autres pays européens, seul le Royaume-Uni sera livré, le M 1928 restera l'arme anglaise jusqu'à l'arrivée des Sten.

A l'entrée en guerre des Etats-Unis, les soldats américains demandèrent un pistolet mitrailleur, le Thompson devait être modifié pour pouvoir être produit en masse. L'arme fût repensé et reconstruite d'une manière beaucoup plus dépouillé et simple. La trajectoire de la culasse est donc devenue rectiligne et le chargeur plat remplace le chargeur circulaire ou "camenbert". Cette nouvelle version est baptisée M1, puis viendra la version M1A1 qui sera encore plus simplifiée.

Le M1 sera plus apprécié que le M3 et ce, malgré un poids plus important. Au fil des ans, le Thompson sera copié, remanié, amélioré pour finir peu à peu sa vie. Reste qu'il vit toujours à travers la légende du cinéma et d'Hollywood.