Le B-25 Mitchell

Le North American B-25 Mitchell fut le bombardier moyen de l'USAAF le plus utilisé de toute la Seconde Guerre mondiale, et il est probable qu'il fut engagé sur un plus grand nombre de théâtres d'opérations qu'aucun autre appareil allié.

La firme North American avait mis au point un bombardier d'attaque, le NA-40, en réponse à un appel d'offres lancé par l'US Army Air Corps le 18 janvier 1938, et la nouvelle machine avait été livrée pour essais en mars 1939. Après avoir procédé à diverses modifications à la demande de l'USAAC, North American produisit le premier B-25 de série, le BuAer 40-2165, qui effectua son vol initial à partir de Wright Field le 19 août 1940. Ce modèle fut suivi du B-25A, version dotée de blindages supplémentaires et de réservoirs auto-obturants. La première unité de l'USAAC à être équipée de B-25 et de B-25A fut le 17th Bombardment Group. La version suivante, le B-25B, allait comporter deux tourelles à commande électrique (l'une dorsale, l'autre ventrale), l'armement de queue étant supprimé. Similaire au B-25B, le B-25C était propulsé par des moteurs Wright R-2600-13 de 1 700 ch (1 268 kW), en remplacement des R-2600-9 antérieurs. Lorsque la guerre éclata en 1941, quarante B-25B rejoignirent le 3rd BG, basé en Australie. Dix mois plus tard, le 17th BG était chargé d'effectuer un raid particulièrement hardi contre Tokyo et d'autres villes japonaises. le 18 avril 1942, seize B-25B conduits par le Colonel James Doolittle décollaient du pont du Hornet et franchissaient les 1 200 km qui les séparaient de leurs objectifs. Bien qu'ayant causé peu de dommages,le raid eut un énorme impact psychologique.

Engagé dans les opérations pour la reconquête de la Nouvelle-Guinée, le B-25 prit également part à des combats en Afrique du Nord, en Birmanie et aux Aléoutiennes avec respectivement les 12th, lOth et llth US Air Force. Dans le même temps, l'appareil fut utilisé par la RAF sous la désignation Mitchell Mk I et Mitchell Mk II et, à partir de mars 1942, par les forces aériennes soviétiques (pas moins de huit cent cinquante B-25 devaient opérer sur le front de l'Est). C'est toutefois en NouvelleGuinée que le B-25 fut employé avec le plus de succès : attaquant à basse altitude, les B-25 et B-26 de la 5th US Air Force y effectuèrent des raids dévastateurs contre les aérodromes et les navires japonais, notamment pendant la bataille de la mer de Bismarck, en mars 1943. Au total, 9 816 B-25 - toutes versions confondues - furent construits, afin de satisfaire les besoins considérables des deux fronts.



B-25 de North American
bombardier moyen

MOTEUR

2 moteurs Wright R-2600-13 à cylindres en étoile de 1700 ch.

PERFORMANCES

Vitesse maximale à 4 500 m, 457 km/h
Plafond pratique, 6 450 mètres
Autonomie maximale 2 400 kilomètres

POIDS

A vide 9 200 kg; maximal au décollage, 15 900 kg.

DIMENSIONS

Envergure 20, 60 m ; longueur 16, 12 m ; hauteur 4,82 m
surface alaire 56, 67 m².

ARMEMENT

6 mitrailleuses Browning M2 de 12,7 mm, 1 360 kilos de bombes dans la soute