L'Ourangan

Premier chasseur à réaction de conception française ayant été produit en grande quantité, le Dassault Ouragan fut développé dès la fin de la Seconde Guerre mondiale; un prototype effectua son premier vol le 28 février 1949. Actionné par un seul moteur à réaction de licence Nene 104, l'Ouragan fut construit en 352 exemplaires pour l'armée de l'Air au sein de laquelle il servait essentiellement de chasseur bombardier jusqu'à ce que le Dassault Mystère IVA l'évince à la fin des années cinquante. Ce type eut du succès sur le marché de l'exportation, 104 appareils ayant été fournis à l'Inde et 75 à Israël, pays dans lequel certains de ces avions restèrent opérationnels après 1960.

Selon les standards de l'époque, l'Ouragan possédait de médiocres performances mais il annonçait la reprise industrielle de la France. En ce qui concerne l'armement, l'Ouragan disposait d'une puissance de feu étonnante, avec quatre canons Hispano de 20 mm et 1 000 kg de charges extérieures. L'utilisation des Ouragan cessa en France en 1963, en Inde trois ans plus tard, en Israël en 1964. Au début des années soixante-dix, ce pays revendit un nombre indéterminé de ces avions au Salvador (et peu de temps après, des Super Mystère, à réacteur J52, au Honduras, qui se trouvait alors en état de guerre larvée avec le Salvador).

CARACTERISTIQUES DU DASSAULT OURAGAN
Chasseur bombardier monoplace

MOTEUR

turboréacteur Hispano-Suiza
Nene Mk 104B de 2 300 kgp

PERFORMANCES

Vitesse maximale au niveau de la mer, 940 km/h; vitesse ascensionnelle, 2 400 m/mn; plafond pratique, 15 000 m; rayon d'action, 920 km

POIDS

A vide, 4 140 kg; maximal au décollage, 6 800 kg

DIMENSIONS

Envergure, 12,28 m; longueur, 10,73 m; hauteur, 3,96 m; surface alaire, 23,80 m².

ARMEMENT

4 canons Hispano 404 de 20 mm; 1 000 kg de charges extérieures.